Présentation
Historique
Les Hommes
Adhérer au BNVCA
Nous contacter

Faire un don

Domaines d'intervention
Procédures d'intervention
Formulaire de déclaration
Formulaire Média

Communiqués

Anciens Communiqués

Verbe et Lumière
Centre Simon Weisenthal
U P J F
Fondation du Judaïsme Français
Union des CCJ (IDF)




COMMUNIQUÉS
10/04/2017

Le BNVCA condamne les propos négationnistes de Marine Le Pen qui tendent à absoudre La France de sa responsabilité dans la Rafle antijuive du Vel d'Hiv.de 1942
Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisémitisme condamne fermement les propos révisionnistes de Marine Le Pen, candidate du Front National (FN) à l'élection présidentielle, qu'elle a tenus au sujet de La RAFLE DU VEL D'HIV du 16 juillet 1942, lors de l'émission Le Grand Jury RTL LCI Le Figaro le dimanche 9 avril. Elle a déclaré "S’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas la France. La France a été malmenée dans les esprits depuis des années. On a appris à nos enfants qu’ils avaient toutes les raisons de la critiquer, de n’en voir les aspects historiques que les plus sombres. Je veux qu’ils soient à nouveau fiers d’être Français.» Le BNVCA lui rappelle que cette rafle a été effectuée par près de 4500 policiers et gendarmes français. 13000 citoyens juifs hommes, femmes, enfants, vieillards, ont été arrêtés puis déportés dans les camps nazis dont ils ne revinrent plus. Le BNVCA tient à souligner que le gouvernement au pouvoir en France durant cette période noire, nombre de français ont collaboré, dénoncé, spolié les juifs qui étaient leurs voisins, leurs employés, leurs collègues, leurs patrons. Pour le BNVCA c'était bien tout cela La France, raciste, antisémite, la France des lois antijuives, et rien d'autre n'en déplaise à Marine Le Pen, ses collaborateurs ou ses admirateurs. Par ces déclarations inexcusables, Marine Le Pen vient de lever le voile sur la nature réelle du FN qui conserverait cette forme de nostalgie vichyste en son sein. Pour le BNVCA un français ne peut être fier de l'être que s'il reconnaît la faute grave commise à cette époque par notre pays, par son gouvernement antisémite, sa police, sa gendarmerie, son administration, sa population, à l'encontre des citoyens juifs qu'il ont pris l'initiative de livrer à l'occupant nazi.

Vous pouvez agir en effectuant un don au BNVCA.

Pour cela cliquez sur le bouton Reçu Cerfa



© Bureau National de Vigilance Contre L'Antisémitisme 2007